Là

Que reste-t-il quand on a tout enlevé ?
Il reste le blanc, sans doute.
Il reste aussi deux humains et un corbeau-pie embarqués dans un drôle de ballet, au coeur d'une scénographie totalement immaculée.
Volatile symbole de toutes les croyances et superstitions, l'oiseau nommé Gus, accompagnera le duo circassien.
Progressivement, comme si l'espace ressentait le mouvement, le duo amènera les différents langages qui nourrissent son imaginaire vers des tonalités plus sombres.
Avec LÀ se construit le premier volet d'un dyptique qui donne à voir ce que peut faire le corps : deux formes qui s'inscrivent dans le même élan pour tenter de déplacer le regard sur notre condition.
À chacune de leur venue à Cognac (Mazùt, Bestias, Les Falaisiens), les Baro d'Evel ont frappé les esprits par l'originalité de leur univers et par leur aptitude à détourner les codes de leur discipline. Cette fois encore, avec LÀ, les spectateurs voyagent dans un rêve éveillé.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement